Mon kouglof d’après Christophe Felder

Publié le par Céline Lemaitre

Mon kouglof d’après Christophe Felder

Comme vous le savez j’aime les brioches.

Si! Vous le savez. Depuis le temps...

Vous savez aussi que pour l’avent j’aime les bredele d’Alsace.

Et ne me dites pas non, c’est agaçant à la fin...

 

Donc, attention je vous ai à l’œil, en toute logique...

 

J’attends la réponse... vous êtes dissipés aujourd’hui!

 

Puisque c’est comme ça je vais vous donner la réponse! Alors qui dit brioche et Alsace dit....

 

Kouglof!!!!

 

J’adore le kouglof!!!

 

Comme en plus j’ai un super moule à kouglof de chez nordic ware il n’y a pas de raison de se priver.

 

Et pour couronner le tout je suis allée chercher dans mon grimoire une vielle recette...

 

Non je déconne!!!

 

Je suis allée chercher le livre rose de Christophe Felder, un alsacien.

 

Aller je vous explique...

 

Ingrédients pour le levain.

10g de levure fraîche (ou 5g de levure sèche)

35g d’eau

50g de farine

 

Ingrédients pour la garniture :

50g de raisins secs

Du rhum ambré 

 

Ingrédients pour le kouglof :

250g de farine

1 oeuf

40g de sucre

1 cuillère à café de fleur de sel 

135g de lait

65g de beurre

 

Pour le moule :

1 bombe à graisser

Des amandes effilées 

 

Je commence par le levain.

Dans l’active du robot je mets la levure, l’eau à température ambiante et les 50g de farine. Je mélange à la spatule. J’obtiens une pâte un peu épaisse que je recouvre des 250g de farine du kouglof et je laisse pousser 30 minutes.

 

Pendant ce temps là je mets mes raisins dans un petit bol et je verse le rhum pour que mes raisins gonflent.

 

Je graisse le moule et je verse au fond des amandes effilées. Il faut qu’il y ait des amandes dans chaque cannelure.

 

Je récupère mon levain, je verse dessus l’œuf, le sucre, le sel, le lait et le beurre mou et je pétris pendant 10 bonnes minutes à vitesse moyenne.

Quand la pâte se décolle des bords j’ajoute les raisins grossièrement égouttés. Et je mélange encore un peu pour que les raisins pénètrent bien dans la pâte.

 

Je récupère la cuve, je corne la pâte et je pose la cuve couverte d’un torchon près d’un radiateur, et je laisse pousser pendant 1h30.

 

Puis je récupère la pâte sur mon plan de travail fariné. Je la rabats plusieurs fois puis je forme une boule, je la boule bien puis je perse un trou au centre et je mets ma pâte dans le moule. Le trou c’est pour que ma pâte aille bien au fond.

 

Et c’est reparti pour 2h de pousse, ça se mérite un kouglof!

 

30 minutes avant la fin je préchauffe le four à 170º.

 

Puis j’enfourne mon kouglof pour 25-30 minutes.

 

Votre patience est récompensée : vous avez un magnifique kouglof, il vous suffit de le saupoudrer de sucre glace, de le laisser refroidir et vous pouvez vous régaler!!!

 

Mon kouglof d’après Christophe Felder
Mon kouglof d’après Christophe Felder
Mon kouglof d’après Christophe Felder
Mon kouglof d’après Christophe Felder
Mon kouglof d’après Christophe Felder
Mon kouglof d’après Christophe Felder
Mon kouglof d’après Christophe Felder
Mon kouglof d’après Christophe Felder

Publié dans sucré, viennoiserie, Noël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Petite cuillère 29/11/2017 18:47

Je ne peux dire qu'une chose... miam !

Belle soirée,

Gabrielle

Céline Lemaitre 01/12/2017 13:37

Ça me suffit!
Pas besoin d’en dire plus, tout est dit.
Belle journée!